Retourner en haut

5 idées reçues sur la formation professionnelle

Sabrina DEMAGNY Sabrina DEMAGNY
9 février 2021 9 min de lecture

Parce que de nombreuses idées reçues circulent sur la formation professionnelle continue découvrez 5 vérités qui vont vous faire changer d’avis.

Ecouter cet article

Idée reçue 1 : Se former coûte cher

C’est faux !

Une première idée reçue au sujet de la formation, c’est son prix !
Beaucoup de personnes ne veulent pas se former parce qu’elles pensent que Se former coûte cher : « Je ne me forme pas parce que je n’ai pas envie de payer moi-même !  »*

Cette idée est fausse. Aujourd’hui avec la réforme de la formation professionnelle et la mise en place du Compte Personnel de Formation (CPF), une large offre de formations est prise en charge par la Caisse des Dépôts et des Consignations.
La Caisse des Dépôts met à disposition de manière entièrement gratuite un catalogue de formations sur son site Mon Compte Formation

Ce catalogue référence l'offre des organismes de formation répondant aux critères de qualité définis par le Datadock. Des formations en bureautique, en informatique, en graphisme, en langues étrangères, en management… sont ainsi accessibles à tous les salariés disposant d'un CPF. Ces formations sont dites éligibles au CPF et disposent à ce titre d'un code CPF.

En plus du CPF, la formation professionnelle peut bénéficier d'autres moyens de financements : professionnalisation, contrat d'apprentissage, plan de formation d'entreprise, CPF de transition (anciennement CIF : congé individuel de formation)...

Idée reçue 2 : Se former nécessite obligatoirement l'accord de son employeur

C'est faux !

Effectivement, ce constat était vrai avant la mise en place du CPF. Depuis la mise en place du CPF, les formations deviennent accessibles et finançables même si votre employeur refuse de vous envoyer en formation.

Concrètement, comment cela se passe-t-il ? Lorsque vous suivez une formation dans le cadre du CPF, deux modalités s’offrent à vous :

  • Cas 1 : Mon employeur accepte ma demande de formation
    Dans ce cas, tout va bien. Votre employeur vous accompagne dans la constitution de votre dossier de formation auprès de votre organisme de financement. Cette demande s'effectuait auparavant auprès des OPCA dont le nouveau nom est OPCO, mais depuis la réforme de la formation professionnelle de fin 2019, cette demande s’effectue auprès de la Caisse des Dépôts et des Consignations via son site Mon Compte Formation.
    Votre employeur vous accompagne dans la recherche de la formation la plus adaptée à vos besoins. Vous complétez conjointement la demande de formation sur le site dédié, et vous mobilisez vos droits à la formation.
    Votre employeur vous autorise dans ce contexte à suivre votre formation pendant votre temps de travail via une autorisation d'absence.
    Si vos droits à la formation ne couvrent pas l'intégralité des frais pédagogiques liés à la formation, votre employeur complétera le reste à charge de la formation.

  • Cas 2 : Mon employeur refuse ma demande de formation
    Rien n’est perdu !
    Dans ce contexte, beaucoup de personnes s’arrêtent pensant que la formation leur est définitivement refusée. Il s’agit juste d’un contre-temps. Le dispositif CPF permet l’accès à la formation même sans l'accord de l'employeur.
    Dans ce cas, c’est à vous de constituer votre demande de financement sur le site Mon Compte Formation et de rechercher votre formation et votre organisme de formation.
    Dès que vous avez sélectionné la formation répondant à vos besoins dans le catalogue de formations éligibles au CPF, vous mobilisez vos droits à la formation. Si vos droits à la formation sont insuffisants, vous devrez compléter les frais de formation non couverts.
    Vous pouvez vous faire assister par votre organisme de formation lors de la constitution de votre demande de prise en charge de la formation.
    Sans accord de votre employeur, vous devrez suivre votre formation hors temps de travail (RTT ou congés).

Voilà, vous pouvez bénéficier de votre action de formation !

N’hésitez pas à nous demander de l’assistance lors de la constitution de vos dossiers de formation. Nous serons ravis de vous aider.


Idée reçue 3 : Il faut être jeune pour se former

C'est faux !

Beaucoup de personnes pensent que passé un certain âge, on ne peut plus suivre une formation : « Je suis trop vieux (vieille) ! La formation, ce n’est plus pour moi !  ».

C’est une idée totalement erronée ! Il est possible de se former à tout âge. D’ailleurs, la formation professionnelle utilise bien l’appellation « Formation tout au long de la vie ».

Le frein à la formation vient juste de vous. Il ne s’agit pas d’une difficulté d’apprentissage, c'est une autre idée reçue : « Mon cerveau ne veut plus rien apprendre ». Votre cerveau n’a simplement plus l’habitude d’apprendre.

Souvent, quand vous entamez une démarche de formation professionnelle, cela fait longtemps (plusieurs années) que vous êtes sorti(e) du dispositif scolaire classique. Pour pallier à cette difficulté, il suffit de vous ré-entraîner à apprendre. Un peu de discipline et c’est reparti !

Idée reçue 4 : La formation n'apporte rien de plus à un emploi actuel

C'est faux !

Bien au contraire. Bénéficier d’une bonne formation permet de développer ses compétences professionnelles et peut contribuer à une évolution professionnelle.

Si l’on reprend la définition donnée pour la formation par le Ministère du Travail sur son site :
« La formation professionnelle est un outil majeur à la disposition de tous les actifs : salariés, indépendants, chefs d’entreprise ou demandeurs d’emploi. Elle permet de se former tout au long de son parcours professionnel, pour développer ses compétences et accéder à l’emploi, se maintenir dans l’emploi ou encore changer d’emploi.  »

Cette définition résume très bien l’intérêt d’une formation professionnelle, à savoir développer ses compétences afin de :

  • Accéder à l’emploi

    • Pour les jeunes diplômés : la formation initiale, c'est-à-dire le parcours scolaire classique permet d’obtenir des diplômes afin de favoriser l'employabilité et l'obtention d'un premier emploi.

    • Pour les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi : la formation professionnelle permet d'accéder à des formations d'acquisition ou de développement des compétences professionnelles. La finalité de la formation est dans ce cas d'étendre le champ d'expertise du demandeur d'emploi, faciliter sa recherche d'emploi en l'élargissant toujours dans l'idée de favoriser son retour à l'emploi rapidement.

  • Se maintenir dans l’emploi
    Pour les salariés en poste (ou autres statuts indépendants…) : la formation professionnelle permet de développer ses compétences afin d’être toujours plus compétitif et vendeur sur le marché du travail.

  • Changer d’emploi
    Pour tous : la formation professionnelle permet de bénéficier à un moment de sa vie d'une insertion professionnelle, d’un reclassement ou d’une reconversion professionnelle.
    Pourquoi s’enfermer toute sa vie dans une activité professionnelle qui ne vous convient pas ou qui ne vous convient plus ? Changez ! Formez-vous !

J’admets que, dans ce cas de figure, l’investissement pour vous est énorme. Si vous vous orientez vers ce projet professionnel, c’est que vous êtes motivé(e) et décidé(e) à évoluer. Personne ne vous imposera vos choix, vous serez libre de décider.

Idée reçue 5 : Se former est difficile

C'est vrai et faux !

Tout dépend du choix de votre formation.

Si vous changez radicalement d’activité via une reconversion professionnelle, se former va effectivement vous paraître difficile. Il faudra persévérer et vous automotiver régulièrement.

Vous devez avant de débuter une formation mesurer les impacts de vos choix. Vous pouvez dans ce cas avoir recours au Bilan de compétences pour faire le point sur votre carrière professionnelle. Ce bilan vous permettra d'identifier vos points forts et vos points faibles en termes de compétences professionnelles, mais également vos attentes et vos intérêts professionnels. Il permettra d'affiner votre projet professionnel et d’identifier les actions de formation répondant à vos besoins. Vous pourrez alors vous orienter et suivre une formation diplômante, une formation qualifiante ou une formation certifiante

Finalement, cette formation aura un retour très positif sur votre vie professionnelle, mais également sur votre vie personnelle. Si vous êtes serein(e) au travail, vous serez plus heureux(se) à la maison !

Cet article est à présent terminé. Je vous invite à poursuivre votre lecture en consultant nos autres articles traitant de la Formation Professionnelle. Bonne lecture !

Sabrina DEMAGNY

Sabrina DEMAGNY

Responsable pédagogique asbéo

Ingénieure en Sciences Humaines et en Pédagogie et passionnée par les métiers de la formation, Sabrina est responsable de la pédagogie et de l'accompagnement des clients d'asbéo.

Article Précédent

Pourquoi suivre une formation professionnelle ?

Article Suivant

Comment rechercher efficacement sa formation ?